La petite pensée du lundi #19 | Oui, la maîtrise de la langue écrite reste importante….

Ceux qui déploraient, il y a quelques décennies, la domination de l’audiovisuel, doivent se réjouir. Aujourd’hui, à l’ère des écrans tout-azimut, l’écrit est littéralement omniprésent, et cela, même si l’audiviosuel l’a aussi suivi dans le monde numérique. En même temps, ils doivent aussi se lamenter sur l’explosion des fautes d’orthographe, de grammaire et de syntaxe. En effet, comme le montre cet article, les entreprises en France et en Angleterre perdraient des millions chaque année à cause de telles fautes, qu’elles soient dûes à des négligences (manque de relecture) ou à l’ignorance de règles. En effet, des langues comme le français ou l’anglais s’appuient sur des règles et des usages qui font littéralement cauchemarder les élèves, mais aussi les adultes!

Ordinateur_autofonctionnelA priori, on aurait pu imaginer que la très large diffusion des logiciels de traitement de texte, accompagnés de correcteurs automatiques s’améliorant constamment, aurait dû résoudre ce problème depuis longtemps. Après tout, il suffit de coder les règles de grammaire et d’orthographe de chaque langue dans les fonctionnalités de ces programmes et le tour est joué, non? Ne nous dit-on pas constamment que les ordinateurs accomplissent bien mieux que nous ce genre de tâche répétitive? Pourtant, après plus de 30 ans de développement, les correcteurs automatiques se mélangent toujours encore allègrement les pinceaux, indiquant des fautes là où il n’y en a pas, tout en en ratant d’autres, souvent flagrantes. Et pour une raison assez simple: ces correcteurs ne sont toujours pas capables de comprendre ce que nous écrivons. Tout ce qu’ils « voient », ce sont des séquences de mots dont ils ne comprennent pas la signification. Ils ont certes des dictionnaires qui leur indiquent si un mot est masculin, féminin, quelle est son orthographe au singulier et au pluriel ou s’il est invariable, s’il s’agit d’un nom, d’un verbe, d’un adjectif, d’un adverbe, d’un déterminant, etc.. Ils ont des listes de conjugaisons qui leur indiquent les terminaisons.  Mais, tout cela ne suffit pas pour saisir toutes les nuances de nos langues.

notebookCe n’est donc probablement pas demain que l’on pourra jeter les dictionnaires et les dictées au feu, ni que les rédacteurs seront remplacés par des machines. Sauf, bien sûr,  si l’on décide de se moquer éperdument des règles de grammaire, d’orthographe et de syntaxe, et que l’on ne se soucie plus d’être lisible et donc compréhensible.

Publicités

Une réflexion sur “La petite pensée du lundi #19 | Oui, la maîtrise de la langue écrite reste importante….

A vos plumes!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s