Au sommet de la confusion

Petite pensée du lundi #17 | Ce qui se conçoit bien, s’énonce clairement…

nicolas_boileau

Portrait de Nicolas Boileau (1636-1711), réalisé en 1678.

Vous êtes sans doute déjà tombés à plusieurs reprise sur cette citation extraite de L’Art poétique (1674) de Nicolas Boileau (1636-1711): Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement – Et les mots pour le dire arrivent aisément. En d’autres termes, si vous avez du mal à exprimer votre pensée, c’est qu’elle est encore confuse. Mais, Boileau ne s’est pas arrêté à ce constat qui, d’une certaine manière, relève de l’évidence. Il a proposé toute une réflexion sur la manière d’aborder la création d’une œuvre littéraire. Même si celle-ci porte avant tout sur l’art de la poésie, il me semble qu’elle peut aussi éclairer de manière tout à fait valable l’importance de faire un plan lorsqu’on se lance dans un travail académique, quelle que soit sa longueur et sa complexité.

Ici, ce sont deux extraits du Chant I qui m’intéressent

Avant donc que d’écrire, apprenez à penser.
Selon que notre idée est plus ou moins obscure,
L’expression la suit, ou moins nette, ou plus pure.
Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement,
Et les mots pour le dire arrivent aisément.

En d’autres termes, il est inutile de vous lancer dans un travail de rédaction sans avoir mené au préalable une réflexion visant à clarifier votre problématique. Un plan peut justement vous aider dans cette tâche, puisqu’il s’agit alors d’esquisser les contours qui délimite votre problématique et d’en donner les grands traits. Il vous permet ainsi de débroussailler le chemin, de dégrossir votre sujet et d’exclure le superflu, tout en vous assurant d’avoir bien inclus l’essentiel.

Hâtez-vous lentement ; et, sans perdre courage,
Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage :
Polissez-le sans cesse et le repolissez ;
Ajoutez quelquefois, et souvent effacez.
C’est peu qu’en un ouvrage où les fautes fourmillent,
Des traits d’esprit semés de temps en temps pétillent.
Il faut que chaque chose y soit mise en son lieu ;
Que le début, la fin répondent au milieu ;
Que d’un art délicat les pièces assorties
N’y forment qu’un seul tout de diverses parties,
Que jamais du sujet le discours s’écartant
N’aille chercher trop loin quelque mot éclatant.

Un plan balise votre pensée, sans la contraindre dans un corset. En effet, elle doit pouvoir être modifiée en cours de route, si de nouvelles données viennent éclairer la problématique sous une autre lumière ou en rendent certains aspects périmés. Le plan, c’est un peu le métier sur lequel vous remettez constamment votre ouvrage, mais c’est un métier souple qui doit pouvoir être corrigé si besoin est. Généralement, le plan final est assez différent du plan initial. Mais, ce dernier, s’il a été fait correctement, n’est pas non plus transformé, en cours de route, au point d’en devenir totalement méconnaissable.

Le plan ne permet donc pas seulement d’éviter de vous perdre en route sur l’île de la recherche. Il vous permet surtout de garder les idées claires et donc, par extension, une énonciation limpide. De fait, un plan ne se conçoit pas en 5 minutes. C’est le produit d’un gros effort de lectures et de réflexions. Il doit alors vous permettre de visualiser et d’embrasser d’un seul regard votre point de départ, vos objectifs et le trajet à parcourir pour les atteindre. C’est une étape fondamentale, à soigner. Vous pouvez certes avoir l’impression d’une perte de temps, car pendant des heures, des jours, voire des semaines, vous ne faites, en réalité, que préparer votre voyage. Mais, à y bien réfléchir, est-ce que vous engageriez vraiment, bille en tête, dans une expédition de plusieurs jours, semaines ou mois sur une île inconnue, sans préparation, sans avoir cherché à repérer vos étapes sur une carte et sans emporter une boussole?

Publicités

A vos plumes!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s