Trucs & Astuces du vendredi #4 | Organiser ses références littéraires avec Mendeley

livre_entassesComme je l’ai répété à plusieurs reprises, le plagiat constitue une des plaies de la recherche académique. Ce qui est particulièrement problématique, c’est le plagiat involontaire, c’est-à-dire, qui découle d’un oubli de citation. Donc, même si vous arrivez à convaincre votre professeur que vos omissions sont liées à des négligences, vous risquez quand même d’être pénalisé pour manque de rigueur et de précision.  Et ça, c’est franchement rageant, surtout si vous étiez vraiment motivé et aviez envie de rendre un travail reflétant votre intérêt poussé pour le sujet. Pour éviter cela, il faut donc mettre en place une stratégie de gestion de ses sources très tôt dans la préparation d’un travail, surtout s’il est long et s’étale sur plusieurs mois (par exemple, un mémoire de diplôme ou même une thèse).

Cependant, il faut le dire, les technologies actuelles peuvent vraiment beaucoup aider. Il existe ainsi divers logiciels spécialisés dans la capture et le rangement de sources bibliographiques dans des banques de données facilement utilisables. Non, il n’y a pas besoin de savoir coder ou programmer (quoique, si vous le savez, vous pourrez alors particulièrement exploiter la puissance de ces outils!). Il suffit vraiment de savoir remplir un formulaire. En effet, ce n’est pas plus compliqué que cela!

Le logiciel le plus connu et adopté par les professionnels de l’édition est Endnote. Ce programme a été créé par Thomson Reuters, un conglomérat international actif dans les médias de masse. C’est le plus complet qui existe sur le marché, mais aussi un des plus coûteux. Si vous avez la chance de fréquenter une institution qui vous donne un accès gratuit à ce logiciel, je vous le recommande vivement. Sinon, il en existe d’autres aussi très biens et gratuits, même si un peu moins riches en fonctionnalités. Mais, ils possèdent tous les plus importantes du point de vue d’un étudiant ou d’un chercheur. Je vous en présenterai quelques-uns ces prochaines semaines.

Je vais commencer par mon favori: Mendeley.

Mendeley a été lancé en 2008 par des doctorants allemands, mais avec le soutien d’investisseurs privés, issus des nouvelles technologies et d’universités comme Cambridge. Ce qu’il faut retenir ici, c’est qu’il s’agit d’un outil créé par des chercheurs, pour des chercheurs. Depuis, une version payante a été développée dont la principale valeur ajoutée est un espace de stockage plus important pour son compte de membre sur les serveurs du service. Cela peut avoir son importance, si vous désirez utiliser Mendeley comme plateforme de travail en commun. Je reviendrai brièvement là-dessus plus tard. Mais, ce qui importe ici, c’est que la version gratuite existe toujours et qu’elle fournit beaucoup de fonctionnalités tout à fait appréciables.

Mendeley, pour capturer et centraliser des références

Tout d’abord, ce programme vous permet de centraliser vos références en un seul endroit, votre compte utilisateur en ligne, tout en les synchronisant avec votre ordinateur. Cela signifie que vous pouvez facilement les retrouver à partir de n’importe quel terminal. De plus, la fonction d’archivage, si vous transférer vos fichiers d’un ordinateur à l’autre sans changer l’architecture des dossiers (mêmes dossiers, mêmes noms, même arborescence), vous permettra de retrouver vos documents rangés exactement de la même manière et l’interface les localisera sans problème sur la nouvelle machine.

De plus, il vient sous deux formes: l’une basée sur votre ordinateur (desktop-based) et l’autre, basée sur votre navigateur (browser-based).

Cette dernière est extrêmement utile, car elle vous permet de saisir automatiquement les informations liées aux ouvrages consultés directement depuis le Web, par exemple, depuis le site d’Amazon.

mendeley_widget

Capture d’écran effectuée: 17.02.2017 11:23

La version basée sur votre ordinateur vous permet de facilement gérer vos références, même en étant hors-ligne.

mendeley_desktop

Capture d’écran effectuée: 17.02.2017 11:27

Comme vous pouvez le voir, ici, l’interface ressemble à un navigateur dans vos dossiers sur votre ordinateur. On peut facilement ranger les fichiers correspondant aux références dans des dossiers (en haut à gauche) et les classer par mots-clés, par auteur, par publications, etc. L’outil de recherche permet de lancer des requêtes en fonction de ces critères. Chaque fiche se présente comme un formulaire à remplir, avec une fonctionnalité très intéressante, celle de pouvoir lancer des recherche sur le Web directement depuis l’interface pour compléter le formulaire avec des informations manquantes. Un vrai gain de temps!

Citer en tapant dans le respect des formats et générer automatiquement des bibliographies complètes

Mais là où Mendeley devient vraiment très intéressant, c’est quand il s’agit de faire des citations dans ses textes et de générer automatiquement des bibliographies. En effet, les créateurs du programme ont aussi proposé un « widget », soit une espèce d’application, pour Word ou le traitement de texte d’Open Office (logiciel en open-source). En l’installant, il devient alors possible de connecter un document avec la base de données afin d’en tirer les références dont on peut avoir besoin. Ses références restent ainsi constamment à jour, puisque toute modification apportée à une fiche dans Mendeley est automatiquement reportée dans le document en question, si celle-ci y est citée.

Mais, surtout, il se trouve que Mendeley intègre plusieurs milliers de formats de citation et de bibliographie ayant cours dans toutes les disciplines et dans les publications les plus prestigieuses, dont, naturellement les plus utilisés, comme APA, Nature, etc. Du coup, il vous suffit d’indiquer le format que vous désirez et Mendeley s’occupe du reste. Ainsi, vous n’avez plus à vous soucier d’oublier une virgule par-ci, un point par-là, de vous demander s’il faut donner le prénom de l’auteur en entier ou seulement l’indiquer par son initial, si le nom de famille doit être écrit en majuscules uniquement ou pas, etc.

Enfin, véritable petit joyau, le widget peut générer, lorsque vous avez fini de rédiger votre texte, une bibliographie complète à partir des informations fournies dans Mendeley et en recensant tous les ouvrages cités dans votre document. Ainsi, vous ne risquez plus d’oublier malencontreusement un auteur mentionné dans le texte! Car croyez-le ou pas, mais ça peut vous faire perdre des points, surtout si l’auteur oublié….est votre superviseur ou un des membres du jury!

Faire des commentaires dans les PDF et les conserver de manière centralisée

Une fonctionnalité appréciable, surtout pour ceux habitués à lire à l’écran, est celle qui permet d’ajouter des commentaires directement dans des documents PDF. C’est un peu comme d’écrire dans les marges, mais avec un espace presque illimité, tout en évitant de perdre ces notes. En effet, si vous utilisez cette fonction, Mendeley crée alors une copie du document dans le même dossier et sauvegarde ainsi vos commentaires.

mendeley_note_pdf

Capture d’écran effectuée 17.02.2017 11:46

Travail en groupe et réseautage académique

Enfin, il faut le dire, Mendeley ressemble, à certains égards, de plus en plus à une espèce de Facebook académique centré sur le partage de listes d’ouvrages. Ils ont d’ailleurs rajouté des fonctionnalités permettant, par exemple, de mettre à disposition les données de travail, alors qu’il est encore en cours (non-publié), afin de les partager avec d’autres personnes. C’est une manière de renforcer la coopération entre chercheurs, au-delà de la concurrence et des méfiances qui peuvent aussi caractériser ce milieu. Mendeley permet de créer des groupes et offre cette possibilité assez unique d’ailleurs de rendre visible ses activités directement dans l’interface sur l’ordinateur, tout en les synchronisant. Dans cette optique, il peut valoir la peine de passer à la version payante, dans la mesure où cela permet notamment de charger sur son compte les PDF sur lesquels on travail, par exemple, et de partager ainsi les notes de lecture en direct.

En conclusion, Mendeley c’est…

 …donc particulièrement utile pour capturer et centraliser ses références académiques (ou même non-académiques d’ailleurs….Tout document peut y être classé et catégorisé). Il déploie aussi tout son effet dans la manière dont il peut vous aider à éviter le plagiat par négligence lors de la rédaction de texte, surtout s’il s’agit de travaux s’étalant sur plusieurs mois.

Publicités

Une réflexion sur “Trucs & Astuces du vendredi #4 | Organiser ses références littéraires avec Mendeley

A vos plumes!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s