Sketch background with a book shelf

Trucs et astuces du vendredi #3 | Organiser ses lectures

livre_entassesj’ai publié un court billet sur la nécessité de mettre au point une bonne technique de gestion de son temps durant ses études, et cela, si possible dès le début. C’est d’autant plus nécessaire si l’on doit aussi jongler avec une activité professionnelle. Mais, je suis restée dans les généralités de l’organisation d’une semaine. Je propose de regarder d’un peu plus près l’organisation de certaines activités. Il y en a notamment une qui est cruciale dans la vie estudiantine et c’est la lecture. En effet, que ce soit à la demande des profs ou pour rédiger des papiers de séminaire ou un travail de diplôme, l’étudiant est obligé d’aller se documenter.  Et c’est une activité très chromophage et si on ne

s’organise pas correctement, peut devenir cauchemardesque. 

Avec le Web, qui permet d’accéder à de multiples ressources depuis chez soi, y compris à des livres édités numériquement ou scannés, la vie de l’étudiant s’en trouve facilitée. Plus besoin de courir constamment d’une bibliothèque à l’autre. Cependant, vous aurez quand même encore besoin d’y aller de temps à autres, car tout n’est pas disponible sur Internet. Et il est probable que ce soit pour des sources importantes. Or, il y a une sorte de règle de Murphy: les ouvrages importants pour vous le sont aussi pour les autres et vous pouvez être sûr qu’ils seront très demandés. Avec un peu de chance, toutes les copies de l’ouvrage dont vous avez le plus besoin sont toutes entre les mains de professeurs ou de doctorants qui, eux, ont le droit de les garder tout le semestre! Ne riez pas, ça arrive plus souvent que vous ne le croyez (je parle d’expérience)! Il faut donc faire un plan de lecture en tenant compte des éléments suivants:

  • Nombre de copies disponibles dans les bibliothèques universitaires
  • Possibilité ou pas de les sortir du bâtiment
  • Si toutes les copies sont déjà empruntées, lesquelles sont susceptibles d’être ramenées rapidement (généralement, c’est indiqué sur la notice électronique).
  • Possibilité de faire venir une copie d’ailleurs par le prêt inter-bibliothécaire. Attention: prévoir plusieurs jours de délais. Et généralement, la durée d’emprunt de ces ouvrages est plus courte que celle autorisée pour les ouvrages de la bibliothèque de votre institution.
  • La période à laquelle vous en aurez besoin. Si ça tombe en pleine session d’examens, il vaut mieux le sortir avant et le lire, parce qu’ensuite, l’ouvrage risque de ne jamais être disponible. Ou prévoir à l’avance d’obtenir un prêt inter-bibliothécaire.

Cela peut paraître fastidieux, mais vous aurez du mal à faire admettre à vos professeurs des retards dans la remise de vos travaux (de sérminaire ou de mémoire), simplement parce que les ouvrages dont vous aviez particulièrement besoin n’étaient jamais disponibles à la bibliothèque quand vous en aviez besoin.

Enfin, si vous avez réussi à vous procurer les ouvrages dont vous aviez besoin, reste ensuite, la lecture à faire et cela aussi demande une certaine préparation, notamment pour ce qui est de la prise de notes. J’ai fait un billet là-dessus, il y a quelques années. Mais, il est toujours valable.

Publicités

A vos plumes!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s