Petite pensée du lundi #1 | La vérité en science – La vérité scientifique

Chimiste_FouSi la science n’accepte pas la transmission de pensée, la mémoire de l’eau, l’astrologie ou les soucoupes volantes, ce n’est pas à cause de son conservatisme inné, ni parce qu’elle n’en comprend pas le mécanisme – ce qui est une situation très générale, y compris pour les scientifiques : on a, par exemple, reconnu les vertus curatives de l’aspirine bien avant d’en comprendre le mécanisme !

Si donc la science refuse ces phénomènes, c’est à cause de l’absence de preuve de leur existence même. Ce n’est pas l’imagination qui manque aux (bons) scientifiques. Feynmann faisait observer que dans leur description du vide, les physiciens introduisent les quantités gigantesques d’ondes électromagnétiques qui s’y propagent – sans même parler des oscillations du vide avec le cortège correspondant de création-annihilation de particules. Ils font preuve de plus de créativité que ceux qui y verraient voleter un angelot, qui n’est rien d’autre qu’un petit garçon joufflu avec deux ailes, représentable sans beaucoup d’imagination.

Jusqu’à l’invention de la machine à vapeur, tous les individus comprenaient les outils qu’ils utilisaient. L’électricité a changé la donne. La plupart des gens qui utilisent la télévision sont totalement incapables d’en expliquer même grossièrement le principe. Si les tours du prestidigitateur émerveillent, c’est que le spectacle est inhabituel; pourtant le banal fonctionnement du téléphone mobile ou du four à micro-ondes est tout aussi hermétique. Si on accepte ces miracles, pourquoi pas d’autres, par exemple la transmission de pensée ou l’astrologie ? Paradoxalement, la crédulité est à mettre au « crédit » des progrès scientifiques.

Enfin, la science ne se contente pas de répondre à des questions, elle ouvre aussi des domaines d’ignorance insoupçonnée : rien n’est moins évident, par exemple, que l’Univers soit (peut-être) composé à 90% de matière et d’énergie inconnues (la matière et l’énergie noires).Putti_Raffaelo

Par Hubert Krivine in « La Terre, des mythes au savoir« , repris dans La vérité en science – La vérité scientifique.

Publicités

A vos plumes!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s